Max

Informations

Max

Auteur : Sarah COHEN-SCALI

Editions : Editions Gallimard (Scripto)

Nombre de pages : 473 pages

Genre : Historique, Jeunesse

Date de sortie : 10 avril 2015

Résumé

« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d’autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler ! »
Max est le prototype parfait du programme « Lebensborn » initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l’Allemagne puis l’Europe occupée par le Reich.

Avis :

Un livre qui m’a complètement retournée. L’histoire est très bien écrite, nous allons suivre un personnage à la première personnage, du moment de sa naissance jusqu’à ce que ce dernier atteigne l’âge de 9 ans et demi. Ce personnage s’appelle Max et je ne peut pas dire de ce dernier que c’est un héro. Les héros, nous les aimons, avec Max c’est bien plus compliqué.

Max est un prototype du programme « Lebensborn », un programme dont le but est de créer la race pure. Les enfants sont donc très rapidement séparés de leurs mères et ces dernières ne choisissent évidemment pas la père du dit enfant.
Nous allons rapidement voir qu’aucune douceur que nous avons put connaître en étant enfant ne sera accordée à ces enfants. Ces derniers seront cloitrer dans une bulle et les seuls informations qui leurs seront apportées seront celles su nazisme comme étant leur manière de vivre.
Max grandira alors dans le but de devenir un parfait nazi. Il va faire beaucoup d’actions qui vont nous donner envie de le voir se prendre le revers de la médaille en pleine face, mais on comprend aussi qu’il n’a rien connu d’autre que ce que le régime nazi n’a voulut le lui montrer. Beaucoup de morts seront alors causés par son passages, certaines plu douloureuses que d’autres à lire. Mais Max ne sera jamais vraiment affecté par ce qu’il a fait et pensera toujours qu’il a fait le bon choix. Etant alors remercier par les officiers et hauts gradés SS, il sera dans un optique de bonne attitude. Mais un jour, il va rencontrer Lukas, un jeune homme juif qui va essayer de lui montrer qu’il n’y a pas que le nazisme et l’Allemagne, que d’autres personnes sont là et que ces dernières ne méritent absolument pas ce qu’ils endurent. Peu à peu cette idée d’autre chose que l’Allemagne va germer dans l’esprit de Max, mais jusqu’à quel point ?

Une histoire très dure à lire à cause de son thème mais également très addictive dans son écriture. Je n’arrivais plus à lâcher ma lecture qui c’est avérée être très satisfaisante. L’auteure a fait un excellent travail de recherche pour l’écriture de ce roman qui mérite d’être notifié. Un très bon roman que je recommande.

Note : ★★★★

5 commentaires sur “Max

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :