Vox

Informations

Vox

Auteur : Christina Dalcher

Editions : Editions NiL

Nombre de pages : 432 pages

Genre : Science-Fiction

Date de sortie : 7 mars 2019

Résumé

Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…
Christina Dalcher nous offre avec Vox un roman dystopique glaçant qui rend hommage au pouvoir des mots et du langage.

Avis :

Une lecture qui m’a complètement retourner au même titre que La Servante Ecarlate. Une dystopie ou le but des hommes est de faire taire les femmes afin de les ramener dans le droits chemin. 100 : c’est le nombre de mots qu’une femme est autoriser à prononcer par jours. Si elle dépasse ce quota, le compte mots à leurs poignets leurs enverra une décharge électrique. Petite au début et de plus en plus intense lorsque le quota continue d’être dépassé. Les filles et les garçons ne sont plus dans des écoles mixtes, les filles ont des cours de coutures, de cuisines, etc alors que les garçons vont apprendre des matières scientifiques leurs permettant d’exercer des métiers tels que avocats, médecins et bien d’autres encore.

Nous allons suivre l’histoire d’une mère de famille qui va devoir se battre et mettre un plan a exécution afin de sauver ceux qu’elle aime.

Une tension toujours palpable pendant la lecture de ce roman que j’ai énormément apprécié. Une histoire effrayante mais qui comme pour le roman de Margaret Atwood ne nous semble pas si fou que ça. Une dystopie qui nous fait réfléchir et nous poser les questions qui ne nous interpellent pas forcément sans un petit coup de pouce.

L’auteure a une plume très addictive qui rends la lecture très rythmé, si vous aimez les dystopie je vous recommande la lecture de ce roman qui a été une claque pour moi.

Note : ★★★★

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :